top of page

Culte-concert: la nouvelle naissance,la liturgie!

CULTE CONCERT DU SAMEDI 6 AVRIL 2024, 17H, Foyer OBERLIN, LINGOLSHEIM

Morceau musical d’entrée : ROCKALIPS As long as I Can see the lignt ( allumage des cierges)

Accueil : Salut à toi, qui es venu de près ou de loin, à moto, à vélo, en voiture, à pied. Salut à toi qui es venu en solo, en duo, en famille, en bande…

A l’invitation de la paroisse protestante et du S’Boebber Atelier, vous avez répondu présents pour cette première du genre, un culte-concert ici au foyer protestant Oberlin de Lingolsheim.

Ce que nous voulons faire, ce que nous voulons vivre ensemble, c’est un temps un peu spécial : prendre une pause, nous arrêter, marquer une halte dans nos quotidiens pour chanter, prier, méditer  et demander à Dieu sa bénédiction pour la suite du chemin, pour nos trajets de vie à venir.

Dans le calendrier des chrétiens, nous sommes le premier week-end après Pâques : le thème, c’est la nouvelle naissance, le nouveau départ. Oui, nous pouvons et voulons repartir, que ce soit dans nos vies personnelles, professionnelles, associatives , car nous croyons que la vie et l’espérance sont les plus fortes. Cette vie, cette espérance, nous la plaons en Jésus le ressuscité, notre berger, notre guide.

Avec les membres du groupe ROCKALIPS, nous vous proposons un moment de partage, d’union, de rencontres pour le temps du culte et pour le temps qui suivra. Apéritif-concert (dans une petite heure !), soirée récréative autour de petite restauration et stands proposés par le S BOEBBER ATELIER (le président, Christian JAQUET, nous en dira quelques mots)

Ce culte, c’est aussi une belle réalité de notre Eglise protestante inclusive! Ce culte n’est pas uniquement destiné aux motards, mais aussi aux motards, pas de sectarisme ; pas de clientélisme ! Toutes, tous sont bienvenus, certains partagent tout simplement avec d’autres et moi-même, une passion, celle de la moto !

Que le Seigneur de la vie, de la joie, du nouveau départ  nous donne sa paix pour ce temps de culte ! On va faire la route ensemble, avec ce premier chant.

CHANT : Sur les routes de l’alliance AEC 550, 2 strophes

Demain, certains seront en vadrouille, en promenade : beaucoup parmi vous re-sortiront leur bécane, vespa, Harley : sortie de printemps, Springride, et autres joyeuseries ! Et oui, quand arrive le mois d’avril, et ses beaux jours, certains réapparaissent comme des tulipes, ou comme les moustiques : les motards !

Permettez-moi donc de vous adresser déjà ce soir, à vous qui ne serez pas dans une église demain matin, le mot d’ordre de ce premier dimanche après Pâques : ce dimanche Quasimodo Geniti  s’intitule « la nouvelle naissance » : nous voulons nous rappeler le baptême en Christ et la vie nouvelle des ressuscités avec le Christ.

 « Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ qui, selon sa grande compassion, nous a fait naître de nouveau, par la résurrection de Jésus-Christ, d’entre les morts, pour une espérance vivante. » 1 Pierre 1

Cette espérance nous est offerte gratuitement, par le seul moyen de la foi…cette petite étincelle qui fait naître le feu de l’esprit en nous, et qui nous met en route. Grâce gratuite, grâce admirable… Amazing Grace, comme on dit du côté du Wisconsin…

Morceau musical : Amazing Grace

LOUANGE : partage du Psaume 23 ; version revisitée en alternance)

 

Le Seigneur est mon berger                               

                                                         * Je ne manquerai de rien

 

* Il me conduira sur le juste chemin                  

                                                         * Car je porte l’honneur de son Nom

 

* Même si je traverse les routes dangereuses  

                                                      * Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi

 

* Tu nous prépares un itinéraire de vie nouvelle                     

                                                    * tu nous guides sur le chemin

 

* Avant même que ne soient nées les routes bitumées

                                                     * depuis toujours, tu es Dieu

 

* Ta lumière d’espérance nous offre de repartir

                                                      *malgré les virages et les impasses

 

* Donne- nous en ce jour de nouveau départ

                                            * Ta présence pour nous emmener sur la   

                                                       voie qui va de la terre au ciel.

                                                  

                                             Tous :Amen !

CHANT : Louange et gloire à to nom AEC 257, 3 strophes

Pénitence - prière pour déposer nos vies devant Dieu

Seigneur, nous sommes au départ d’une nouvelle saison de vie, de sortie. Des nouveautés, des circuits in-empruntés pour le moment nous attendent.  Cette nouveauté est à la fois source de joie et d’excitation, mais aussi de crainte et de doute, car nous ne savons pas de quoi demain sera fait !

Viens donc maintenant nous accueillir avec nos faiblesses,  nous qui sommes souvent si apeurés, si désemparés, si résignés face à la fragilité et aux limites de nos vies.

Que ta Parole qui nous invite à la vie au-delà de nos échecs et de nos tombeaux, nous remplisse d’espérance et de confiance pour aujourd’hui et pour demain.

Si la promesse de Pâques ne nous réchauffe pas le cœur, si nous avons toujours et encore du mal à croire en la vie plus forte que la mort et que toutes nos petites morts, prends pitié de nous Seigneur. Amen. ( Silence’)

 

 

Grâce- parole de relèvement :

 

L’amour de Dieu envoyé pour nous a été manifesté en ceci :

« Dieu a envoyé son Fils unique pour que nous ayons la vie par lui. »

Notre Dieu, notre Père, nous accueille maintenant tels que nous sommes.

 Il nous réconcilie avec lui-même, avec nos soeurs et frères, avec aussi avec notre propre personne.

Ecoutons ce chant inspiré de l’Evangile :

CHANT ROCKALIPS :  L’amour a fait les premiers pas

LECTURE BIBLIQUE : Evangile de Jean 20, 19-29

 

Le soir de ce même jour, les disciples étaient réunis dans une maison. Ils en avaient fermé les portes à clé, car ils craignaient les autorités juives. Jésus vint et, debout au milieu d'eux, il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Cela dit, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie. » Après ces mots, il souffla sur eux et leur dit : « Recevez le Saint-Esprit ! Ceux à qui vous pardonnerez leurs péchés obtiendront le pardon ; ceux à qui vous refuserez le pardon ne l'obtiendront pas. » Or, l'un des douze disciples, Thomas — surnommé le Jumeau — n'était pas avec eux quand Jésus vint. Les autres disciples lui dirent : « Nous avons vu le Seigneur. » Mais Thomas leur répondit : « Si je ne vois pas la marque des clous dans ses mains, si je ne mets pas mon doigt à la place des clous et ma main dans son côté, je ne croirai pas. » Une semaine plus tard, les disciples de Jésus étaient de nouveau réunis dans la maison, et Thomas était avec eux. Les portes étaient fermées à clé, mais Jésus vint et, debout au milieu d'eux, il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Mets ton doigt ici et regarde mes mains ; avance ta main et mets-la dans mon côté. Cesse de douter et crois ! » Thomas lui répondit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « C'est parce que tu m'as vu que tu as cru ? Heureux sont ceux qui croient sans m'avoir vu ! »

 

CONFESSION DE FOI : Je crois en Dieu, le Père tout puissant,…

CHANT-musique : True colors, Cindy LAUPER

Message – predication

Prédication - message:

Nous sommes donc une semaine après Pâques ; le lapin a pondu ses œufs, symbolique du tombeau vide.

 Le thème de ce culte : la nouvelle naissance, le nouveau départ.

Naître, repartir : des verbes d’action, comme le sont marcher, courir, travailler, conduire, piloter.

Une autre action, c’est saluer, se saluer : un verbe pronominal, pour les forts en Bécherel. Certains parmi vous en se croisant se saluent avec ce petit geste : « V ». Le V de la victoire. On doit parait-il ce signe à un pilote britannique, le légendaire Barry SCHEENE, double champion du monde en Moto GP 500, 1976 et 77. J’ai pas connu, j’étais à -1 à l’époque…

Le V, c’est aussi un signe, une lettre qui parle aux chrétiens : dimanche dernier, déjà tôt le matin, ils se sont rappelés d’une victoire, celle de la vie, plus forte que le tombeau. Il est ma victoire, chantait-on avec l’hymne « à toi la gloire, ô ressuscité ».

Depuis Pâques, c’est effectivement un chemin de nouveauté qui s’est ouvert ; et la nouveauté, c’est une réalité pour beaucoup d’entre nous : se remettre en selle, en route avec une espérance nouvelle, celle que la vie est plus forte que la mort. Voilà la base de notre message chrétien et la base de la mission que nous avons à accomplir ici-bas : porter la vie, la joie, l’espérance là o ù nous sommes placés.

Ceux qui étaient un jour au catéchisme, peu importe le côté de la rivière, savent que Jésus n’avait que ses pieds pour aller annoncer son Dieu. Et que comme certains parmi nous, il ne rencontrait pas que des alliés, des gens acquis à sa cause sur la route.

Pour illustrer mon propos, je vous partage un court extrait de l’Evangile de Matthieu chap 15, les versets 15-16 : « Alors les adversaires de Jésus tinrent conseil pour lui tendre un piège. Quelques-uns des partisans des pharisiens et autres partisans d’Hérode furent ainsi envoyés auprès de Jésus et lui dire : « Maître, nous savons que tu es vrai, et que tu enseignes en toute vérité le chemin qui plaît à Dieu ; tu n’as peur de personne et tu ne tiens pas compte de l’apparence des gens. »

Intéressante cette phrase, « tu n’as  peur de personne ». qui a peut-être inspiré Gainsbourg et Brigitte Bardot. La peur, c’était aussi le sentiment partagé par les femmes au tombeau lorsque la pierre avait été roulée, mais la peur n’est pas seulement l’apanage féminin : les disciples aussi avaient peur, ils étaient enfermés à clé comme nous l’a rappelé l’Evangile ce soir.

Dans la Bible, le mot «envoyé » apparait à chaque page :  les « envoyés », ce sont ceux qui prennent la route. Comme nous.

Et puis aussi, j’ai choisi ces 2 versets car ils peuvent faire écho à ce que qui se vit dans le milieu motard, provocations orales, on se toise, on met un p’tit coup de Zéphyr pour impressionner. Il faut bien le dire, on aime rouler des mécaniques, comme on aime bien se rencontrer pour discuter, échanger et souvent même se provoquer gentiment en se lançant des jokes, des "vannes". Petit florilège : vous savez pourquoi il y a deux pots d'échappement sur une Honda ?... Pour qu’au pire, elle puisse servir de brouette. ( geste)

 Qu'est-ce qui est pire qu'une Suzuki ?... Deux Suzuki !Comment appelle-t-on une Harley en haut d'une côte ?... Un miracle ! Comment appelle-t-on deux Harley en haut d'une côte ?... De la science-fiction ! Et oui, il y a plusieurs camps, comme autour de Jésus !

Et puis, on aime bien se comparer : qui c’est qui a la plus rutilante, la plus puissante ? Qui c’est qui la plus grosse, vraiment des questions de mecs ! ?

Amis motards, vous avez bien fait de venir à ce culte ce soir. Parce que vous êtes aussi appelés à être, comme tous les croyants, sel de la terre et lumière du monde. Tous réunis ce soir, nous avons été crées à l’image de Dieu. Pas seulement un conglomérat de gènes issus de papa et de maman… Chacune, chacun a été voulu par Dieu, chacun a reçu des qualités, des compétences, et chacun a aussi des limites ! Ca, ça nous a été donné en plus, ce n’est pas nous qui avons choisi… c’était dans la sacoche, en plus du reste.

Et avec ce que nous sommes, nous avons une mission à accomplir ici-bas. Tous autant que nous sommes !

Jésus Christ est Dieu qui s’est engagé dans notre humanité. Il a voulu aller rencontrer les marginaux, les différents, les pas-aimés, les plus faibles, les fragiles. Voilà l’image d’un Dieu sans cesse présent là où un être humain est en souffrance.

Alors, si nous si nous avons vraiment été crées à l’image de Dieu, nous devons nous aussi nous engager ! Comme Coluche, passionné de moto, a su s’engager dans la société pour l’améliorer de manière innovante en créant les Restos du Cœur. A la fin du mois, certains participeront comme moi à l’opération  1 rose, 1 espoir, pour lutter contre le cancer. Une belle action qui prouve que c’est aussi le cœur qui nous fait aller sur le chemin !

La passion de la moto, si nous n’en faisons pas une idole,  peut permettre de grandir dans notre humanité : développer la solidarité, un esprit d’ouverture en rencontrant des gens et des lieux très différents. Ca fait peut-être un bail que vous n’étiez pas dans un foyer paroissial, pour vivre un culte.  Ca fait peut-être longtemps que vous ne vous étiez plus posés pour réfléchir sur le sens de la vie, sur votre foi. Vous avez fait du chemin géographique pour venir jusqu’ici, vous êtes encore en chemin là…

Dieu nous appelle tous à la vigilance, à l’attention aux autres. A la vertu de la prudence.

Etre prudent, ce n’est pas seulement conduire prudemment. Au-delà de la recherche de sensations, il s’agit de travailler son pilotage.

C’est savoir composer avec ce qui nous entoure, l’apprentissage de l’anticipation, celle des erreurs des autres et aussi les miennes. Et oui, je ne suis pas parfait en tout !

Voilà pourquoi, comme aux disciples, le Christ me donne sa paix. Et d’ici peu, sa bénédiction ! AMEN

 

Interlude musical Going home

Remerciements, explications suite programme ( Christian JAQUET)

Offrande ( temps musical Apache pour l’accompagner)

Prière d’intercession :

Dieu Notre Père,

Nous te rendons grâce pour ce temps de rencontre et de partage que tu nous as donné de vivre, chacune et chacun avec ce qu’il est, avec son caractère, sa foi.

Merci pour la Bonne Nouvelle dans l’actualité de nos vies, qui sont toutes appelées à un nouveau départ.

 

Par Jésus le Christ, et depuis le premier matin de Pâques,  tu nous fais savoir que tu veux rester avec nous, près de nous,  au-delà des temps et des âges, au-delà des espaces, au-dessus de tout, et dans la vie de chacun.

 

Que de beaux liens puissent se tisser encore ce soir, entre nous, que nous soyons

des témoins joyeux et courageux de ton appel à ressusciter dès maintenant avec toi dans le quotidien de nos jours. Fais de nous des femmes et des hommes accueillants, respectueux, bienveillants, des ambassadeurs de solidarité.

 

A toi, Notre Père, nous nous confions ayant l’assurance que tu nous gardes dans ta main dans nos voyages d’ici et d’ailleurs, et que tu poses ton regard sur l’œuvre de nos mains.

 

Reçois aussi dans le secret de notre cœur nos demandes, soucis, joies personnels…

 

Et au nom de Jésus, le Christ, notre Seigneur et à son exemple, nous nous adressons à Toi en te disant tous ensemble : Notre Père

INTRODUCTION A LA BENEDICTION :

La bénédiction, c’est appeler la bienveillance de Dieu." nous renseigne le Larousse. (la blonde l’aurait su aussi je pense). Dire un mot de bénédiction c'est donc dire la bienveillance de Dieu avec l'espoir que cette parole devienne réalité. Cela remonte aux origines de la foi.  Moïse, Isaac, Jésus ont béni des femmes et des hommes, des enfants. 

Chez les protestants, on ne bénit pas d’objets : ni alliance, ni pendentifs, ni maisons, ni drapeaux, ni  motos. Pas de magie, pas de superstition.  Ce soir, ce sont des personnes qui seront bénies, vous tous qui êtes présents ici et maintenant. Et parmi vous, il y a des personnes qui se savent fragiles et facilement malmenées par la vie. Et parmi vous, il y a aussi des motards !

 

L’Eglise, le pasteur qui bénit, c’est affirmer la présence de Dieu, déjà à l’œuvre dans nos vies et présents aussi sur nos routes.

Recevez donc tous ces mots tirés d’une bénédiction irlandaise :

Sois béni sur ta route,

Que le souffle de Dieu guide ton chemin,

Que la lumière du Christ dissipe le brouillard de tes doutes

Que le Seigneur ton Dieu garde ton chemin,

il est devant toi pour ouvrir la route, à tes côtés pour le voyage,

Il te dit sa présence et sa fidélité. Va donc et sois en paix. AMEN.

 

Dernier CHANT : Tu es là au cœur de nos vies 2ème strophe.

Musique de fin : Nous dansons Glorious


122 vues

Comments


bottom of page