Panier garni du 19 juin

1er dimanche de la Trinité 2022 « Ecoute ! »

Dimanche 19 juin 2022, 10h avec Ste-Cène



Prélude

Accueil : Soyez les bienvenus à ce culte du 1er dimanche après la Trinité.


Le thème de ce dimanche nous rappelle l’importance d’une valeur souvent trop négligée dans notre vie, celle de l’écoute !


Ecouter, faire silence, se rendre disponible pour l’autre, c’est le premier service dont nous sommes redevables aux autres, disait Dietrich Bonhoeffer :


« De même que le commencement de notre amour pour Dieu consiste à écouter sa Parole, de même le commencement de l'amour du prochain consiste à apprendre à l'écouter.


Celui qui estime son temps trop précieux pour pouvoir le perdre à écouter les autres n'aura en fait jamais de temps pour écouter Dieu et le prochain ;il n'aura plus de temps que pour lui-même.... »


Le mot d’ordre de la semaine résume bien cette pensée : « Christ dit à ses disciples : qui vous écoute, m’écoute, et qui vous repousse me repousse »


Nous pensons également à toutes les papas dont c’est la fête aujourd’hui, et en leur honneur, mais pas seulement, nous aurons la joie de vivre un culte très complet avec partage de la Sainte-Cène.


Chant : C’est toi Seigneur notre joie AEC 223, 1+2+4


Psaume 34:

Je veux remercier le Seigneur en tout temps.

Que ma bouche ne cesse pas de le louer !

Joignez-vous à moi pour dire la grandeur du Seigneur.

Ensemble, proclamons bien haut qui il est.

Je me suis adressé au Seigneur et il m'a répondu, il m'a délivré de toutes mes craintes.

Ceux qui lèvent les yeux vers lui rayonnent de joie ; la honte n'assombrit plus leur front !

Éprouvez et constatez combien le Seigneur est bon.

Heureux l'homme qui a recours à lui !


Répons : Ensemble nous pouvons chanter AEC 218, 1 fois en entier


Déposons notre vie devant Dieu

Nous voici maintenant devant toi Seigneur, tels que nous sommes, habités par tant de pensées, tant de paroles qui nous empêchent d’être vraiment présents et disponibles.

Donne-nous, pour cette heure de retrouvailles et de partage, de nous libérer de ce qui nous agite et nous crispe, de ce qui nous préoccupe et nous éloigne de toi, de ce qui nous empêche de pouvoir faire silence et d’être à ton écoute.

Seigneur, pour toutes les fois où nous n’avons pas écouté, pas voulu entendre de manière consciente ton appel ou ceux de nos frères et sœurs en humanité, prends pitié de nous !


Répons : Chaque jour de ma vie AEC 755, 1+2+4


Paroles de relèvement

Pas besoin de grandes paroles et de longs versets bibliques pour nous ouvrir à la grâce de Dieu.

Le Seigneur dit, dans la bouche du prophète Esaïe:

« Tendez l’oreille et venez à moi ; écoutez et vous vivrez ! » (Esaïe 55, 3)


Répons : Je passerai ma vie AEC 273, 1



Prière avant les lectures :

Seigneur, ouvre-nous à l’écoute de ta parole. Que rien ne puisse nous divertir de te recevoir ce matin, que nos cœurs soient réceptifs à ton appel. Qu’il habite notre cœur pour ce temps de lectures bibliques et plus largement nos attitudes tout au long de nos journées. Que nous soyons des serviteurs et des témoins véritablement écoutants ! Amen


Introduction à la lecture de l’AT :

Ecoute Israël - Deutéronome

Dans le livre du Deutéronome, chapitre 6. Le premier verset de ce texte est la profession de foi traditionnelle d’Israël, appelée par son premier mot en hébreu "Shema".

L’attitude qui est d’abord demandée au peuple est l’écoute.


1) Lecture du livre du Deutéronome, chap. 6, v. 4-9

Ecoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’Unique.

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force.

Ces commandements que je te donne aujourd’hui resteront dans ton cœur.

Tu les rediras à tes fils, tu les répéteras sans cesse, à la maison ou en voyage, que tu sois couché ou que tu sois levé ; tu les attacheras à ton poignet comme un signe, tu les fixeras comme une marque sur ton front, tu les inscriras à l’entrée de ta maison et aux portes de tes villes.


Répons : Alléluia


2) Evangile de Luc, Chap 16, v. 19-31

19Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. 20Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d'ulcères, 21et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche ; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. 22Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. 23Dans le séjour des morts, il leva les yeux ; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. 24Il s'écria : Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau et me rafraîchisse la langue ; car je souffre cruellement dans cette flamme. 25Abraham répondit : Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne ; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres. 26D'ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire. 27Le riche dit : Je te prie donc, père Abraham, d'envoyer Lazare dans la maison de mon père ; car j'ai cinq frères. 28C'est pour qu'il leur atteste ces choses, afin qu'ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments. 29Abraham répondit : Ils ont Moïse et les prophètes ; qu'ils les écoutent. 30Et il dit : Non, père Abraham, mais si quelqu'un des morts va vers eux, ils se repentiront. 31Et Abraham lui dit : S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait.

Répons : Louange à toi ô Christ

Chant :Ouvre mes yeux Seigneur AEC 408, 1+2+4


Message (et interlude musical)

La parabole du riche et du pauvre Lazare

Le texte de ce dimanche nous mettait dans l'ambiance des flammes du séjour des morts dans lequel se trouvait un homme riche. Coluche dirait: c'est l'histoire d'un mec qui se retrouve au chaud… un peu comme nous en ce jour de canicule!

Comme souvent, il n'a pas de nom: il fait partie des anonymes, pour nous faciliter la tâche afin de pouvoir nous identifier à lui…

Le pauvre, lui c'est Lazare.

C'est donc l'histoire d'un mec riche, et d'un mec pauvre, Lazare. Comme souvent, une opposition dans notre situation. Comme jour et nuit, blanc et noir, paix et guerre,… costume et tee-shirt, comme cela nous a sauté aux yeux lors de la photo officielle des 4 dirigeants européens avec le président ukrainien à Kiev.

Riche de quoi, pauvre de quoi? Le texte ne nous le dit pas, mais on imagine aisément qu'il s'agisse d'autre chose encore que la richesse en argent et en possession. L'un semble seul, malade, ayant pour seul compagnie les chiens qui lui lèchent les plaies et le Dieu d'Abraham.

L'autre, le riche est déjé riche d'une famille, cinq frères, et semble avoir de quoi se nourrir.

Voilà donc, dans notre histoire, un riche et un pauvre. A lire superficiellement ce récit, on se dit que l’au-delà pourrait ressembler au renversement de la situation terrestre.

Le riche en a profité ici-bas, il va en baver là-bas !

Le pauvre était malheureux ici sur terre, il sera récompensé là-bas.

Est-ce bien cela la justice divine? Ou cela est-il plutôt le début d'une révolution ressemblant aux revendications de l'extrême gauche? A bas le capitalisme!!!

Sans doute qu'aujourd'hui plus que jamais, les "Lazare" veulent aussi leur part de ciel, mais déjà ici-bas. On pourrait comme ça se perdre en supposition et en conjectures… Mais, mais, en réalité, cette parabole n’est pas faite pour consoler les pauvres, elle est belle et bien pour les riches. Bonne nouvelle! Cette histoire est écrite pour nous !

Voyons plus précisément la description de ce riche.

Il semble manger et boire plus que de raison. Résultat : surpoids, maladies cardiovasculaires, obésité, le gars se suicide à petit feu avec son coup de fourchette ! Nous en connaissons tous, non ?

10 % des enfants sont obèses dès l’âge de 10 ans. On lutte contre. On a enlevé les distributeurs de friandises dans les écoles. Mais malgré ça, tous les chiffres sont en constante progression. On va bientôt être aussi bon et rond que les Américains ! La Bible dit que l’homme ne vit pas de pain seulement. Je complèterai en disant qu’« On peut mourir de pain seulement ! » C’est une mort omniprésente dans notre société.


La parabole parle aussi de la mode des animaux de compagnie ! 35 millions d’animaux de compagnie en France, à l’époque c’était 30 millions comme le titre de l’émission, qui mangent à eux seuls autant de viande que les Espagnols réunis !

Entre les croquettes et le vétérinaire, les Français dépensent 30 milliards d’euros par an pour leurs animaux. Nous sommes champions du monde. Je me rappelle de ce que disait une vétérinaire de Haguenau, maman, d’une jeune du Kt : « plus je connais les hommes, plus j’aime les animaux ! »

Mais revenons à notre parabole, au sujet de laquelle j’aimerai encore vous livrer quelques réflexions : c’est ici et maintenant, dans cette vie, dans votre manière de vivre, que se décide notre éternité, notre destinée céleste.

Cela ne peut faire de mal de penser à nos morts, de lire pour eux des messes pour le Salut des âmes comme le font nos frères catholiques, mais notre parabole avertit clairement que la séparation entre Salut et perdition est infranchissable dans l’au-delà. Aucun émissaire ne pourra franchir le grand abîme séparant Abraham de Lazare.

A un moment donné, la porte est fermée et ce qui doit arriver arrive !

« Aujourd’hui donc, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre cœur », peut-on lire dans l’Evangile.


Notre histoire nous parle donc des conditions d’accès au Salut ! Là, il faut le reconnaître, le christianisme n’est pas très original et l’on retrouve les exhortations de toutes les grandes religions du monde : l’amour, la compassion, la bonté, la solidarité envers le prochain et en particulier les plus petits de nos frères et sœurs en humanité.

Si vous avez omis de le faire, c’est votre humanité, votre condition d’enfant de Dieu qui est en jeu ! « C’est à cela que l’on reconnaîtra que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres ».


Je disais auparavant que la parabole semble surtout viser les riches !

Sommes-nous vraiment visés ?

Qui est riche, qui est pauvre ?

En bons diplomates, prompts à fuir nos responsabilités, nous dirions ; nous ne sommes ni riches, ni pauvres ! Ce texte nous concerne assez peu !!! C’est peut-être aller un peu vite…

Car on est toujours le pauvre de quelqu’un, mais on est aussi toujours, et nous particulièrement, le riche de quelqu’un.


Que l’on soit riche ou pauvre, en argent, en amitié, en foi, cette histoire nous rappelle surtout qu’il ne s’agit pas d’abord de gagner le ciel après la mort, mais d’accéder dès maintenant à la vie éternelle.

Cette petite illustration pour finir.


Ce qu’aimer veut dire :

Un maître enseigne ses disciples. Il leur dit :

J’ai appris ce que veut dire ‘Aimer son prochain ‘ en écoutant une conversation entre deux voisins.

Le premier disait :

- Dis-moi mon ami, m’aimes-tu ?

- Je t’aime profondément, répondit l’autre.

- Dis-moi mon ami, connais-tu ma souffrance ?

- Et comment pourrais-je connaître ta souffrance ?

- Si tu ne connais pas ma souffrance, comment peux-tu dire que tu m’aimes ?

Le maître de conclure : Aimer son prochain, c’est apprendre à connaître sa souffrance … pour partager son fardeau.

Ecouter, c’est le thème de notre dimanche. L’écoute, avoir pour un proche ou même un inconnu une oreille attentive, lui accorder un peu de temps et de compassion, c’est devenu plus que jamais une valeur…

Ecouter, ça s’apprend et ça demande du temps et de la patience ; c’est vrai pour la pratique de la musique, c’est vrai pour l'éducation de nos enfants, le partage avec le conjoint, les relations à entretenir avec nos amis…

Nous entendons et nous écoutons à notre guise, selon nos envies, selon nos besoins, selon nos humeurs ou nos intérêts… Il parait que dans les vieux couples, les hommes deviennent peu à peu sourds à la voix de leur femme… Une maladie bien étrange, n’est-ce pas ?

Sur une heure de parole, le cerveau humain retient environ 7 minutes, et encore seulement les idées phares… sans doute encore moins un jour de canicule.

Alors je vous propose de dire AMEN!



LITURGIE DE SAINTE CENE :

Répons : 1) Saint saint saint et 2) Christ est venu


Intercession poursuivons notre prière…

Aide-moi, Seigneur,

à envelopper ma vie de silence:

le silence de l'attente et de l'attention,

le silence de la vigilance et de la transparence,

le silence de la pauvreté et de l'humilité,

le silence de la patience et de la persévérance.



Aide-moi, Seigneur, à prendre mes distances

avec les agressions du bruit, avec le vacarme des mots, apprends-moi à faire silence au cœur des rumeurs de mon cœur, pour que je puisse créer, au fond de moi un espace de silence où puisse pénétrer ta Parole : Parole de vie, qui me pousse à écouter l’autre, à essayer de le comprendre, à lui offrir une oreille et un peu d’amitié.


Aide-moi, Seigneur, à te rencontrer dans le silence, dans le silence de ton amour, dans le silence de ta grâce. Notre Père


COMMUNION ( cercle de Sainte-Cène ) avec hosties et vin dans les gobelets ( + jus de raisin)


Chant final : Viens et nous bénis Dieu de la rencontre AEC 890, 1 strophe


0 commentaire