top of page

Entrée en Avent et culte du 1er dimanche

Quelques photos de la vente de l'Avent ( 50 couronnes fabriquées, 35 kilos de bredele...vendus!) Merci aux mains de l'atelier de Noël!

Et la soirée tartes flambées qui suivait la vente: le foyer plein comme un oeuf! MERCI à nos hôtes!


Culte du 1er Avent 2022- dimanche 27 novembre 2022, 10h


Prélude festif ( !)

Accueil

Soyez les bienvenus à ce culte du 1er avent 2022, culte qui nous rappelle que nous entrons dans une nouvelle année liturgique.

Notre année s’est terminée dimanche dernier, avec le culte de la cité éternelle, lors duquel nous avons fait mémoire des 37défunts de la paroisse. Ce matin, nous célébrons encore et toujours la lumière qui est venue, qui vient et qui viendra avec la naissance de notre Sauveur.


L’avent, c’est ce temps qui nous ouvre sur ce qui est à venir, sur ce qui va advenir, comme la racine latine du « Adventus » nous le rappelle.

L’Avent, nous l’attendions, et voilà qu’il est déjà arrivé… !!


Alors réjouissons-nous et unissons nos voix dans les murs de cette église.


CHANT : C’est le temps de l’Avent ( mélodie Leise rieselt der Schnee)


Avant d’allumer la première bougie sur la couronne, élevons nos cœurs pour accueillir celui qui vient !


Louange ; Psaume 24 en alternance

P : Ouvrez grands les portails,

Et toutes les portes de la terre, ouvrez-les,

Pour que le roi fasse son entrée.

A : Qui est-ce, le roi de gloire ?

P : C'est le Seigneur Dieu !

A : La terre lui appartient,

Et tout ce qu'elle contient,

Le monde et tous ceux qui l'habitent.

P : Ouvrez grands les portails,

Et toutes les portes de la terre, ouvrez-les !

Pour que le roi de gloire fasse son entrée.

A : Qui est-ce, le roi de gloire ?

P : C'est le Seigneur qui combat pour nous,

A : Celui qui jamais ne se décourage,

C'est le Seigneur tout puissant,

C'est lui notre roi de gloire.

P : Ouvrez grands les portails,

Et toutes les portes de la terre, ouvrez-les !

Pour que le roi de gloire fasse son entrée.

A : Qu’il entre aussi chez nous !


L’attente du messie n’est pas nouvelle ; le peuple de l’Ancien Testament, les prophètes ont annoncé que le Sauveur naîtrait à Bethleem ; en Jésus, la prophétie s’est réalisée.

Depuis le pasteur Wichern, directeur d’un orphelinat à Hamburg, l’attente de Noël se fait avec des bougies : nous en avons retenus 4 dimanches pour attendre Noël, symbolisés par les 4 bougies de la couronne.

En ce premier avent, nouvel an de l’année liturgique, nous entendrons le récit de l’entrée de Jésus à Jérusalem ; entrée qui annonce sa passion, sa mort et sa résurrection. Nous réentendrons ce texte le dimanche des Rameaux.

Aujourd’hui les branches de la couronne d’Avent, nous rappellent les rameaux étendus sur le chemin pour faire un accueil triomphal au Christ.


La 1ère bougie symbolise le Christ lui-même qui a dit : « Je suis la lumière du monde ». Dans la nuit du monde, une espérance jaillit : Le Christ est notre espérance ! La nuit n’aura plus jamais le dernier mot : Christ vient, Christ est là !


Répons : Toi qui es lumière AEC 318, 1


Pénitence :

Dieu, tu as choisi de te faire attendre tout le temps d'un Avent.


Moi je n'aime toujours pas attendre.

Malgré les années et l’expérience, je deviens de moins en moins patient.

Le monde peut m’angoisser, me faire peur, les marchés de Noël ici et là, entre mercantilisme, course aux cadeaux, repas à préparer, …

Et puis cette année, je ne m’attends pas à grand’chose, puisque parait-il, l’abondance, c’est terminé !


Le temps de l’attente vient juste de commencer, et voilà que déjà, je suis d’humeur bougonne, déjà je me montre impatient et je râle.


Dieu, tu as choisi de te faire attendre le temps de tout un Avent. Alors réapprends-nous le sens et la joie de l’attente ; qu’en cette période de préparation de Noël, nous retrouvions le goût du vrai et le sens véritable de la fête. Que partage, simplicité, valeurs et foi soient au centre cette année ! Donne-nous ta Lumière et qu’elle chasse nos obscurités, nos doutes, nos peurs, nos errements : (nous te chantons)


Répons : Toi qui es lumière AEC 318, 3

Parole de pardon :

A nous qui n’aimons pas attendre, Dieu nous redit en ce 1er Avent :

« Apprends en ce temps de l'Avent, à voir ! Ou plutôt à changer de regard. Vois, ton Roi vient vers toi, un roi de justice et ton défenseur».

Ainsi parlait le prophète Esaïe : « Dites à ceux dont le cœur palpite et à ceux qui perdent courage : Soyez forts ! N’ayez pas peur : il est là votre Dieu ! Il vient lui-même vous sauver » Esaïe 35, 3

(chantons à Dieu notre reconnaissance)

Répons : Toi qui es lumière AEC 318, 5

PRIERE avant les lectures :

Ouvre nos cœurs, Seigneur, car c'est là que tu veux habiter. Donne-nous la paix véritable en ces temps si particuliers.

Aucun de nous n'est trop petit pour te recevoir et te faire une place.

En ce premier jour de la semaine et de la nouvelle année liturgique, viens nous parler, viens nous redire le sens de ce temps d’attente qui s’appelle l’Avent. Amen.

1) Lectures bibliques : Livre du prophète Zacharie, chap 9, versets 9-10


Exulte de toutes tes forces, fille de Sion! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem! Voici ton roi qui vient vers toi: il est juste et victorieux, humble et monté sur un âne, un âne tout jeune.

Ce roi fera disparaître d’Éphraïm les chars de guerre, et de Jérusalem les chevaux de combat; il brisera l’arc de guerre, et il proclamera la paix aux nations. Sa domination s’étendra d’une mer à l’autre, et de l’Euphrate à l’autre bout du pays.

Répons : Alléluia


2) Matthieu 21, 1-9


Ecoutons comme l’Evangile nous parle de la venue de Jésus à Jérusalem :

1 Quand ils approchèrent de Jérusalem et arrivèrent près du village de Bethfagé, sur le mont des Oliviers, Jésus envoya en avant deux des disciples : 2 « Allez au village qui est là devant vous, leur dit-il. Vous y trouverez tout de suite une ânesse attachée et son ânon avec elle. Détachez-les et amenez-les-moi. 3 Si l'on vous dit quelque chose, répondez : «Le Seigneur en a besoin.» Et aussitôt on les laissera partir. »

4 Cela arriva afin que se réalisent ces paroles du prophète :

5 « Dites à la population de Sion : Regarde, ton roi vient à toi, plein de douceur, monté sur une ânesse, et sur un ânon, le petit d'une ânesse. »

6 Les disciples partirent donc et firent ce que Jésus leur avait ordonné. 7 Ils amenèrent l'ânesse et l'ânon, posèrent leurs manteaux sur eux et Jésus s'assit dessus. 8 Une grande foule de gens étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d'autres coupaient des branches aux arbres et les mettaient sur le chemin. 9 Les gens qui marchaient devant Jésus et ceux qui le suivaient criaient : « Gloire au Fils de David ! Que Dieu bénisse celui qui vient au nom du Seigneur ! Gloire à Dieu dans les cieux ! »


+ Répons : louange à toi, ô Christ



Chant : AEC 315, 1+2 Quand s’éveilleront nos coeurs


Message

Apocalypse 3 (extraits)


Ce matin, on a du courrier les amis ! Et pas la plus joyeuse des correspondances ! Le texte de prédication est en effet tiré du dernier livre de la Bible, la révélation accordée à Jean aussi appelée Apocalypse.

Après Ephèse, Smyrne, Pergame et Thyatire, la lettre à l’Eglise de Sardes, de Philadelphie et de Laodicée, soit le chapitre 3. Quelques extraits choisis dans lesquels vous entendrez parler de repentance, de pénitence, de conversion, de réveil. Des mots que nous employons volontiers pour parler aussi de ce temps de préparation qu’est l’Avent !


« Je connais tout ce que tu fais, tu as la réputation d’être vivant mais je sais que tu es mort ! Je viendrai te surprendre, sans que tu saches l’heure. (cf texte de Marc, de la semaine passée). Ceux qui auront remporté la victoire seront vêtus de blanc, leur nom ne sera pas effacé du livre de Vie. Je vais venir bientôt, tiens fermement ce que tu as, afin que personne ne te prenne le prix de la victoire.

Mais je sais que tu n’es ni froid, ni bouillant : combien j’aimerais que tu sois l’un ou l’autre ! Mais parce que tu es tiède, c’est-à-dire ni froid, ni bouillant, je vais te vomir de ma bouche ! Tu es misérable, pauvre, nu et aveugle… Que celui qui a des oreilles entendent !»

Euh… ben joyeux Noël !


Drôle de sentiment que me fait cette lettre…Presque une lettre de menaces, qui nous enfoncerait un peu plus dans nos bancs plus ou moins confortables…

Des oreilles, ça, nous en avons ! Mais des habits blancs, immaculés ? Moi, je n’en ai pas ce matin…Ce serait même plutôt tout le contraire !! Mal barré encore une fois, le JP !!…

« Je » et « nous » serions donc plutôt à chercher parmi « ceux qui sont morts, ceux dont les actions ne sont pas parfaites, ceux qui sont tièdes et endormis », pour reprendre les mots de l’Apocalypse. Ce matin encore, on peut avoir l’impression de se sentir accablés, à moins… A moins qu’on pense, à tort, que ce courrier ne nous concerne pas. Et pourtant, Jean qui avait écrit aux Eglises s’adresse bel et bien ce matin à l’Eglise de Lingolsheim…


En faisant un peu le tri dans sa lettre, j’ai choisi de retenir le premier verbe, la première expression qui ouvre le courrier, peut-être la moins négative aussi :

« Je connais tout ce que tu fais… »

Connaître est un verbe qui signifie « naître avec, naître ensemble ». Il est né le divin enfant, chanteront les chrétiens en approchant de Noël, ici à la veillée, le jour de Noël,… On a un peu oublié l’étymologie de ce mot… Le premier « connaître « biblique se trouve dès le livre de la Genèse : « Adam connut Eve et ils eurent Caïn et Abel ».

« Je connais tout ce que tu fais »voilà qui me fait penser au fameux roman de George Orwell, « 1984 ». Cette mise en scène d’une société où la liberté d’expression et de pensée n’existe plus, d’immenses affiches trônent dans les rues, indiquant à tous que « Big Brother vous regarde ». Cette impression d’étouffement, d’oppression, d’être surveillé partout et tout le temps, nous apparaît ô combien désagréable ! Le souci majeur est de savoir également ce que fait « celui qui connaît tout de moi » de son savoir, comment il utilise toutes ces données me concernant ! Je me retrouve donc étant à sa merci, sans excuse, sans possibilité de cacher quoique ce soit ! Les récents piratages dans les hôpitaux et autres hackers qui s’en prennent à nos boîtes mail nous inquiètent.


Une fois de plus, la fiction est donc devenue réalité… Nous nous rappellerons avec nostalgie ces émissions de télé-réalités des années 2000 le Loft, Big Brother ou l’Ile de la Tentation ; on a vite saisi que la position de « celui qui sait tout et qui voit tout » est jouissive !

Au-delà de ces réalités télévisuelles qui vous seront renvoyées par votre écran plat, il y a aussi toutes les mesures proposées par notre Etat pour mieux veiller ou surveiller ( rayez la mention inutile) les compatriotes dans la rue, à la banque, dans les magasins et sur les routes… Pour ceux qui iront au marché de Noël à Strasbourg ou même ici à Lingolsheim, vous serez filmés un certain nombre de fois !

Bien sûr que cela nous rassure, d’autres seront peut être agacés, mais tous se posent la même question : entre quels mains, sous quels yeux cela tombe-t-il ? Et que font-ils avec ces enregistrements ?

Pareil pour Internet et le téléphone : on sait ce que vous regardez, qui vous appelez et même ce que vous dites peut-être écouté…


Chers amis,

Pas de doute donc : nous sommes enregistrés et surveillés, écoutés et suivis à la trace. Le recensement décrété par les Romains du temps de la naissance de Jésus nous paraît, à côté, être bien peu de chose !

Toujours plus dans notre société, on veut faire rimer « liberté » et « sécurité ».


« Je connais tout ce que tu fais » « je vois derrière les façades, je fais tomber le masque de devant ton visage » je te connais réellement, tel que tu es.


Qui peut affirmer que cela lui est complètement égal, et qu’il n’a rien à cacher ?

Qui d’entre nous vit sa vie sans porter jamais de masque ; qui d’entre nous ne prête aucune attention à l’image qu’il génère auprès des autres ? Qui d’entre nous se sent libre de dire et de faire tout le temps ce qui lui plaît ?


Des recherches en psychologie ont démontré que les personnes se comportent différemment lorsqu’elles savent qu’elles sont surveillées par l’œil de la caméra… et sans doute que nous faisons partie de ces statistiques.


« Je connais tout ce que tu fais » : voici ce que déclare celui qui possède les 7 esprits de Dieu et les 7 étoiles ; celui qui a la sagesse et la toute-puissance, celui qui a crée la terre et les humains, celui qui est le Seigneur de la paroisse du Monde : Jésus le Christ !


Et la différence fondamentale entre le Christ et les caméras de vidéo-surveillance, c’est que Jésus nous dit ce qu’il voit : il nous livre son analyse pour nous aider à progresser dans nos vies du chrétiens, au niveau personnel et à l’échelle de l’Eglise et de son service.


« Souviens-toi de ce que tu as entendu et reçu ! Garde fermement ce que tu as reçu. Réveille-toi, change de comportement ! Affermis le reste qui est en train de mourir. »


Voilà le chemin de vie sur lequel nous sommes appelés à marcher en tant que communauté, et en tant que chrétiennes et chrétiens.

A ceux et celles qui acceptent de s’engager sur ce chemin-là, à ceux-là est donnée une promesse et une espérance : « les vainqueurs porteront des habits blancs, je n’effacerai pas leurs noms et j’en répondrai devant mon Père et ses anges ».


En ces temps de fin d’année, sur cette route d’Avent, osons nous rappeler que tout n’est pas mort ! Un renouvellement, une résurrection spirituelle sont promis à ceux qui se tournent vers le Seigneur, à ceux qui lui font confiance pour le présent et l’avenir.


Cessons déjà de nous lamenter du présent, cessons d’être nostalgique du passé ! Et commençons par nous réjouir de ce qui est, de ce qui se vivra pour les fêtes de l’Avent et de Noël 2022.

Comme je l’écrivais dans l’édito de la lettre paroissiale, sans doute que le fait de devoir faire attention à nos énergies, à faire acte de retenue et d’intelligence dans nos dépenses, à nous concentrer sur ce qui est essentiel nous fera approcher d’un peu plus près le sens fondamental de cette période.

- baisser les dépenses pour revenir au sens premier de la fête : la joie gratuite, sans trop de fastes et de faux-semblants.

- couper et éteindre les lumières maquillant la vraie Lumière qui arrive.

- décaler leurs priorités en laissant les emballages et les assiettes pour être vraiment disponible.



Ne perdons pas espoir pour nos jeunes, nos couples, nos anciens, …


Que ce temps de l’Avent soit pour nous une nouvelle invitation à écouter les mots de la Parole de Dieu.


Le Seigneur est proche, sa venue est annoncée au peuple, les hommes sont prêts à le rencontrer.


Reste à savoir si moi je l’attends aussi…


Amen.



Chant : AEC 301, 1-3 Aube nouvelle ORGUE


Annonces (pour toute la période d’Avent et de Noël)

Prière d’intercession

(dialogue entre le pasteur et l’assemblée, qui est invitée à répéter « viens aussi chez nous ! »


Seigneur Jésus, Tu es celui qui vient dans ce monde imparfait, dans cette période troublée…

Lorsque tu es venu sur cette terre, c’était hier ; des hommes et des femmes ont été transformés, remplis de foi et d’espérance. Rappelle nous donc que cette année encore, tu viens au milieu de nous. Ravive donc la flamme de notre foi et de notre espérance.

Nous t’en prions : viens aussi chez nous.


Cette année peut-être, ce sera vraiment Noël ; fini la course aux futilités, la course au caeau parfait… Les circonstances nous invitent plutôt à l’humilité et à la retenue. Nous t’en prions : viens aussi chez nous.


Oui, Seigneur, que ce temps d’Avent soit lumière en nos vies ! Que nous sachions t’accueillir comme une vraie lumière, notre source d’espérance, source d’amour et de fraternité.

Donne-nous le courage et l’entrain nécessaires pour affronter la réalité de ce monde, qui est dans l’attente

Nous t’en prions : viens aussi chez nous,

Donne-nous la fougue qu’il faut pour croire en l’avenir, pour croire en mon prochain, pour vivre simplement de ta grâce, pour vivre en enfant de Dieu.

Viens aussi chez nous, lorsque, tous ensemble nous t’adressons cette prière : Notre Père


Chant d’envoi : ô Dieu des grâces éternelles AEC 313, 1

Paroles d’envoi :


Toi, mon frère, toi ma sœur ; vous, mes amis en Christ,

Que cette petite flamme vacillante symbolisant la Lumière de Dieu nous réchauffe le cœur.

Soyons inspirants pour nos entourages et pour le monde, qui a tant besoin de lumière et d’espérance !


Bénédiction


Que Dieu, Père à venir, multiplie sur vous ses bénédictions.

Qu'il rende ferme votre foi et joyeuse votre espérance.

Et que Dieu tout-puissant vous bénisse et vous garde, le Père, le Fils et le Saint Esprit. Amen

0 commentaire
bottom of page