Panier garni du 25 septembre 2022 culte de rentrée



Culte de rentrée dimanche 25 septembre 2022

Culte avec baptême et remise Bible »


Prélude à l’orgue

Accueil

Bonjour à vous tous et bienvenue à ce culte de rentrée pour notre paroisse. Alors, oui, les cloches de ce matin sonnent la rentrée, et pour nous mettre en bonne condition pour la reprise, le thème s’intitule :

« Dieu et la grammaire » ( pas la grand-mère)

Nous découvrirons quelques-uns des verbes que la Bible prête au Dieu de Jésus-Christ, et nous réfléchirons aussi aux actions que nous pratiquons lors d’un culte.

Ce matin, nous avons la joie d’accueillir aussi les jeunes du Kt et la famille de Camille OLIVAR, qui demande pour lui le baptême.

Bienvenue à vous, famille SEIDEL et OLIVAR, du côté de la Haute-Savoie. Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et de Jésus Christ notre Seigneur.


Et le premier verbe que nous voulons conjuguer ensemble, c’est le verbe

CHANTER !

Chant d’assemblée : Laisse-nous Seigneur entrer dans ta maison AEC 219, 2 strophes

Louange :

Le second verbe, c’est LOUER. Pas comme la voiture ou le déguisement qu’on loue au magasin, non ! Louer, lors du culte, ça veut dire REMERCIER. Nous disons ce « merci » en alternance.

P : Seigneur, tu es vie.

Tu nous donnes et nous conserves la vie

A : Nous te louons !

P : Seigneur, tu es lumière.

Tu nous éclaires et nous réjouis par ta lumière

A : Nous te louons !

P : Seigneur, tu es joie.

Tu nous invites à partager ta joie

A : Nous te louons !

P : Seigneur, tu es espoir.

Tu traces et prépares nos sentiers

A : Nous te louons !


P : Seigneur, tu es amour.

Tu nous permets de vivre comme frères et sœurs dans ton amour

A : Nous te louons !

Répons: Je louerai l’Eternel AEC 151, 1+4


Pénitence :

Après avoir dit merci, nous voulons maintenant nous approcher de Dieu et lui dire notre manque de communication avec Lui et ceux qui sont autour de nous, ceux qui vivent avec nous dans ce monde.

C’est le verbe CONFESSER.


Toi qui nous as donné la vie pour la faire croître,

Fais que nous en usions bien.


Toi qui nous as donné l’amour pour le partager,

Suscite en nous la force de le faire fructifier.


Toi qui nous as donné la paix pour vivre dans l’amitié,

Aide-nous à devenir des artisans de paix.


Toi qui nous as donné la foi pour nous épanouir pleinement,

Dépose en nous le courage de te faire connaître et aimer.


Toi qui nous as donné ton fils Jésus pour nous délivrer,

Pardonne-nous pour le mal que nous avons fait.

Répons: Kumbaya my Lord (prends pitié de moi mél AEC 609)

Grâce :

Tel un enfant qui a reconnu et confessé sa faute, Dieu nous accueille dans sa Grâce : c’est le verbe PARDONNER.


Pour moi, dit Dieu,

Chacun de vous est unique et différent

Chacun de nous est un trésor précieux et fragile.


Que tout ce qui vous fait mal et vous tourmente

Soit effacé et que votre marche en avant soit à nouveau possible !

Chant : Bénissez AEC 161

REMISE DE LA BIBLE AUX pré-confirmands

Nous conjuguons maintenant un autre verbe : le verbe RECEVOIR !


Chers jeunes de la 1ère année de catéchisme, vous allez maintenant recevoir la Parole de Dieu, la Bible, que nous allons découvrir ensemble lors des 2 prochaines années, avant de faire votre confirmation en 2024 ! Notre boulot, ( à moi et au collègue Héry), c’est de vous faire réfléchir à ce qu’elle contient et de trouver dans ce vieux livre une Parole pour aujourd’hui, car dans la Bible, on trouve beaucoup de personnages, les patriarches, les prophètes, Jésus, les disciples, les apôtres Paul, Pierre, mais l’idée, c’est de vous faire comprendre que vous faites aussi partie de l’histoire !

C’est dans ce sens, que votre paroisse vous offre ce matin à chacun un exemplaire de cette ZEBIBLE.


Liturgie de baptême de Camille OLIVAR

:

Institution du baptême : Matthieu 28, lue par un jeune du KT

Symbolique de l’eau –


Confession de foi dite Symbole des apôtres

Je crois en Dieu, le Père, tout-puissant, créateur du ciel et de la terre.

Je crois en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit et qui est né de la Vierge Marie.

Il a souffert sous Ponce Pilate, il a été crucifié, il est mort, il a été enseveli, il est descendu aux enfers.

Le troisième jour, il est ressuscité des morts, il est monté au ciel, il est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant, et il viendra de là pour juger les vivants et les morts.

Je crois au Saint-Esprit, la sainte Eglise universelle, la communion des saints, la rémission des péchés, la résurrection de la chair et la vie éternelle. Amen.


Paroles parents ( Ludovic, Marion) – baptême –

parrain-marraine ( Benoît et Anne-Charlotte) – bougie

CHANT Prendre un enfant par la main

Prière : le culte, c’est aussi le lieu idéal pour apprendre à utiliser et à pratiquer un autre verbe ; PRIER !


Toi notre Dieu, tu nous as créés avec un corps,

avec des jambes pour aller à ta rencontre, avec une tête pour penser, avec un cœur pour apprendre à aimer.

Toi, notre Dieu, tu nous as donné des mains pour serrer d'autres mains, et non pour les fermer en poings violents. Toi notre Dieu, apprends-nous à mieux partager, parce que nos mains sont telles que nous les utilisons, elles sont le prolongement du cœur, elles disent notre façon d'aimer, elles deviennent ainsi Tes mains, celles qui donnent la Vie. Amen.


Lecture biblique : Evangile de Matthieu 6, 25-34


25 « Voilà pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas au sujet de la nourriture et de la boisson dont vous avez besoin pour vivre, ou au sujet des vêtements dont vous avez besoin pour votre corps. La vie est plus importante que la nourriture et le corps plus important que les vêtements, n'est-ce pas ? 26 Regardez les oiseaux : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n'amassent pas de récoltes dans des greniers, mais votre Père qui est au ciel les nourrit ! Ne valez-vous pas beaucoup plus que les oiseaux ? 27 Qui d'entre vous parvient à prolonger un peu la durée de sa vie par le souci qu'il se fait ?

28 « Et pourquoi vous inquiétez-vous au sujet des vêtements ? Observez comment poussent les fleurs des champs : elles ne travaillent pas, elles ne se font pas de vêtements. 29 Pourtant, je vous le dis, même Salomon, avec toute sa richesse, n'a pas eu de vêtements aussi beaux qu'une seule de ces fleurs. 30 Dieu habille ainsi l'herbe des champs qui est là aujourd'hui et qui demain sera jetée au feu : alors ne vous habillera-t-il pas à bien plus forte raison vous-mêmes ? Comme votre confiance en lui est faible ! 31 Ne vous inquiétez donc pas en disant : «Qu'allons-nous manger ? qu'allons-nous boire ? qu'allons-nous mettre pour nous habiller ?» 32 Ce sont les païens qui recherchent sans arrêt tout cela. Mais votre Père qui est au ciel sait que vous en avez besoin. 33 Préoccupez-vous d'abord du Royaume de Dieu et de la vie juste qu'il demande, et Dieu vous accordera aussi tout le reste. 34 Ne vous inquiétez donc pas du lendemain : le lendemain se souciera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. »


Répons : AEC 181, 1+2 : Cherchez d’abord


Message et interlude musical

Chers amis,

Plus le temps passe, pour le dire plus prosaïquement, plus je me fais vieux, plus j’ai l’impression qu’il n’y a pas de hasard dans la vie.

L’Evangile du « à chaque jour suffit sa peine », je l’ai partagé vendredi matin, ici-même, lors des obsèques d’un de nos paroissiens de 79 ans. Il avait reçu le jour de sa confirmation à St-Paul Koenigshoffen comme verset ces mots qui sont devenus un chant bien connus de notre répertoire dominical : « Cherchez d’abord le Royaume de Dieu », avec le célèbre Alléluia immortalisé à l’écran par Mister BEAN.

On l’a chanté exactement il y a une minute trente…


Et c’est aussi le texte de prédication de ce 15ème dimanche après la Trinité, autour des biens terrestres. Matthieu 6, les versets 25-34.

Trente quatre… le verbe compter, aussi, tiens, on ne l’avait pas encore dans ce culte. 34 : c’est 17x2, ou encore 30+4… Tiens, on va compter jusqu’à « 4 ».

(1,2,3,4…) Ca fait une ! 1,2,3,4…ça en fait encore une… toutes les 4 secondes, une personne meurt de faim dans le monde… ceux qui ne meurent pas de faim sont 345 millions à souffrir de faim aigüe, selon la dénomination de l’ONU, un nombre qui a doublé depuis 2019…

« voilà pourquoi je vous dis : ne vous inquiétez pas au sujet de la nourriture… » Quel paradoxe d’entendre ces mots de la Bible en confrontation avec la réalité du monde ! « La famine n’est pas le souci d’un pays ou d’un continent, la famine n’a jamais qu’une seule cause. Elle est la conséquence de l’injustice de l’humanité tout entière », disait un dignitaire yéménite à New-York.


Alors que notre passage du jour peut laisser à penser que la vie ne serait que douceur, volupté et insouciance.

Loin des préoccupations matérielles, le croyant serait cet être qui peut savourer la vie à la manière des héros des films qui ne font jamais les courses, ne passent jamais l’aspirateur, ne paient jamais de facture et dont les chemises sont toujours impeccablement repassées.

Certains chrétiens vous soutiendront « mordicus » qu'il n'y a qu'à prier le Père de miséricorde pour obtenir ce dont on a besoin ; on donne des cours de bible gratuit aux carrefours de nos villes, où ce genre de propos est dispensé.

Dans les églises communautaires, particulièrement dans les pays ou les quartiers européens les plus pauvres, il y a actuellement la grande mode de la théologie de la richesse, des prophètes qui vous promettent la prospérité matérielle, en ne faisant rien sinon croire à Jésus pour l’obtenir.

Et leur argument semble imparable : comment Dieu nous laisserait-il dans le besoin ? S'il nous manque la nourriture, s'il nous manque un toit, s'il nous manque un vêtement, s'il nous manque ceci ou cela, à n'en pas douter, Dieu nous l'offrira. Patience, persévérance, insouciance et bien sûr en Dieu tout-Puissant CONFIANCE. Si tu n’as rien obtenu, c’est que tu as mal prié…

Voyez donc les oiseaux et les lys des champs qui ne manquent de rien…à plus forte raison Dieu ne nous laissera pas tomber ! Ne nous laisse pas tomber, Cookie Dingler n’a rien inventé !


Au vu du prix du gaz et de l’électricité à venir (pas aujourd’hui, mais dans 2 ou 3 ans on en reparlera !), au vu des maigres récoltes qui font s’emballer les prix, même celui de la choucroute de Krautergersheim, on en arrive à se demander si c’est bien Dieu qui habille les lys et nourrit les oiseaux… s’il a encore le contrôle sur sa Création.

En tout cas, Dieu ne fournit pas les combustibles à l’Université de Strasbourg, qui ferme 2 semaines supplémentaires, par mesure d’économie ! Même le président DENEKEN, homme d’Eglise et de verticalité, semble bien impuissant !


Reste que la tentation de lire en ce texte d’Evangile l'éloge d'une vie facile est grande. On peut recevoir ces versets comme un appel à l’insouciance, laissant à Dieu le soin de gérer toute la partie matérielle de notre existence.

Un brin de réflexion suffirait toutefois à prendre conscience que cette interprétation ne tient pas… Pourquoi ? Ben parce que vous connaissez aussi bien et même mieux que moi, et qu’une telle pensée est contraire à notre expérience de la vie.


Et non, nous n’aurons pas automatiquement tout ce dont nous avons besoin, grâce à Dieu.

Mais non, car nous, les humains, nous ne sommes pas les héros de l'histoire. Les oiseaux, c'est pas nous ; les lys des champs c'est pas nous non plus !


En substance, le message de Jésus dit en fait très clairement :

- quand l'oiseau fait son métier d'oiseau, ça se passe bien.

- Quand le lys fait son métier de lys, ça se passe très bien.

- Et donc, lorsque l'homme fait son métier d'homme… il vit très bien aussi. Et le métier d'homme consiste, justement, à accomplir durant sa vie tout ce qu'il est capable de faire. Travailler, réfléchir, éduquer, aimer, s’ouvrir sur le monde, comprendre pourquoi il est ici…


Toute l’histoire de ce matin trouve sa morale dans l’expression finale :

« Cherchez d’abord le Royaume de Dieu, et toutes choses vous seront données en plus »…

Cherchez d’abord ! Jésus ne dit pas « cherchez uniquement, cherchez seulement, cherchez exclusivement! », comme si le reste autour n’existait pas !


Déjà au temps de Jésus, il y avait des priorités… on pouvait aussi s’égarer, perdre son âme et le reste sur le chemin, même si il y avait sans doute moins de distractions et de tentations qu’en 2022…//


La vie du croyant, la vie du non-croyant, nos vies, nos petites existences limitées, bornées entre deux chiffres, les dates de naissance et de mort, tout ça, ce qui se passe entre les deux, c’est une question de priorités !


Qu’est-ce qui compte le plus pour vous aujourd’hui,

qu’est-ce qui est le plus important pour vous ?

Chacun donnera sa réponse…

Pour beaucoup, la priorité, ce qui est cherché en premier, c’est le bonheur, la santé, l’amour, le couple ou les enfants ou les petits-enfants ;

D’autres diront : en priorité, la réussite, reconnaissance des collègues, l’argent, ou le pardon, ou la paix dans la famille ou dans le monde…

Plus basiquement, dans les cercles plus primaires mais non moins vitaux, les priorités, c’est le manger, et le boire, le vêtement, l’estomac à satisfaire et l’apparence à soigner.

Jésus le dit aussi à sa manière.



Qu’est-ce qui compte le plus pour vous aujourd’hui,

qu’est-ce qui est le plus important pour vous ?

Bien peu nombreux seront ceux qui diront : le Royaume de Dieu et sa justice, voilà ce que je cherche en priorité…

La vie, le quotidien nous submergent et la foi !

Les questions, la relation à Dieu passe souvent en deuxième, troisième, quatrième ou en dernier… ou pas du tout !

Reconnaissons-le, Dieu nous connait mieux que nous-même !


Qui ne se reconnait pas dans le portait queJésus nous donne de l’homme.

Il est question d’interrogations et d’inquiétudes –Qu’allons-nous manger ? Qu’allons boire ? Qu’allons-nous mettre pour nous habiller ?

Jésus nous révèle tels que nous sommes : nous sommes des angoissés.


La 2ème raison de grande actualité du texte de Matthieu, c’est qu’il ne parle ni d’hier ni de demain, mais bien du jour d’aujourd’hui.

« A chaque jour suffit sa peine ». La peine de demain n’est pas encore là, occupons-nous d’aujourd’hui… et de sa peine.

Chers amis, c’est dans le vécu quotidien, c’est dans l’actualité de chaque homme que le Dieu de Jésus-Christ veut plonger:

« ta peine, aujourd’hui, je la reconnais ».

Chaque jour porte en lui sa part sa peine mais chaque jour porte aussi en lui sa part du Royaume de Dieu.

Pour ce temps de rentrée, un encouragement donc :

Acceptez la grâce que je vous fais, dit le Seigneur, et n’ayez pas peur. Amen.-


CHANT : A mon Dieu je me confie AEC 615, 1-3

Annonces





Intercession : (priere) pasteur et 3 lecteurs

JPS : Dans l’amour et dans la foi, présentons au Seigneur nos requêtes et nos intercessions :

L.1 : Pour les enfants, les catéchumènes, les jeunes du groupe de jeunes, les adultes tous les groupes de notre paroisse et de notre Eglise afin qu’ils découvrent l’Evangile avec joie et apprennent à le vivre au quotidien, nous te prions Seigneur


L.2 : Pour les pères et les mères de famille, afin qu’ils soient des témoins du Christ pour leurs enfants, qu’ils accomplissent avec discernement leur tâche d’éducateurs et fassent régner dans la maison un esprit d’amour et de service, nous te prions, Seigneur


L.3 : Pour les personnes âgées, afin que jusqu’à la fin de leur vie elles trouvent de l’affection à partager, nous te prions, Seigneur


JPS : Seigneur, nous te prions aussi en ce jour pour tous ceux pour qui la rentrée sera signe de changement, pour celles et ceux qui envisagent une réorientation scolaire ou professionnelle, pour ceux qui ont répondu à un appel.

Nous te remettons aussi nos malades, tous ceux qui luttent contre la souffrance.

Dieu, notre Père, ton Fils nous a promis que lorsque nous serions assemblés en son nom, comme des frères et des sœurs, il sera parmi nous pour entendre nos prières ; exauce-nous maintenant, lorsque nous te disons les uns avec les autres: Notre Père…


Nous te prions tous ensemble Notre père qui es aux cieux…


Chant final : lors duquel nous appliquerons le verbe PARTAGER

(on regarde son voisin et on lui offre le chant) :


AEC 882 que la grâce de Dieu (1x)


Bénédiction :

Que le Dieu que vous avez CHANTE, LOUE, CONFESSE, PRIE vous bénisse et vous garde, le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Amen.


Postlude à l’orgue

0 commentaire