top of page

Panier garni du 2ème Avent

Le Rédempteur vient – dimanche de la règle d’Or


Prélude


Accueil :

Une cordiale bienvenue pour ce culte du deuxième dimanche du temps de l’Avent.

Vous le voyez, deux bougies sont allumées sur la couronne de l’Avent; nous sommes presque à mi-chemin, à mi-parcours dans l’attente du jour où l’étoile montera.

Le thème de ce deuxième dimanche nous invite à la confiance et à l’espérance ; encore un peu de courage, nous y sommes bientôt: le jour J, l’heure H sont proches.

Jésus dit:« Redressez-vous et levez vos têtes, car votre délivrance est proche » Luc 21,28

 

C’est aujourd’hui aussi le dimanche de la Règle d’or : "En ce 2è dimanche de l'Avent, nous sommes invités à dire notre solidarité avec les chrétiens d’Orient.

La "règle d'or" nous rappelle que nous pourrions être à la place de l'"autre", Nous partagerons ainsi quelques textes liturgiques proposés par l’Action Chrétienne en Orient, en ayant une pensée particulière pour tous les lieux de conflits, notamment en Palestine.

Que la lumière et que la paix nous soient données de la part de Dieu notre Père et de Jésus Christ notre Seigneur. Amen.

 

CHANT Quand s’éveilleront nos cœurs AEC 315, 1 et 2


Temps de partage autour d’un dialogue célébrant-assemblée

P : Jette ton regard sur mon offrande, Seigneur compatissant,

A : Considère-le comme un sacrifice consistant, s’élevant vers toi,

P : Goûte l’odeur de sa fumée

A : Accepte l’éventail de mes mots insuffisantsavec joie et non avec colère,P : laisse ce don volontaire, émergeant des profondeurs de mes émotions,d’un lieu mystérieux de mon âmete rejoindre promptement

A : Si je pouvais transformer les eaux d’un lac en encreP : si dans une forêt je pouvais tailler tous les roseaux d’un bosquet pour en faire des plumes

A : Si j’arrivais à réunir l’ensemble des cèdres du Liban en un instrument de justice,P+A : alors je serai ton témoin fidèle, porteur d’espérance au monde. Amen

Liturge Durant cette période de l’Avent, lorsque nous nous souvenons de la naissance de Jésus, l’Ecriture nous rappelle que cette naissance a eu lieu durant un temps difficile, haineux, et aussi qu’elle fut un signe d’espérance.

Garde-nous concentrés sur notre espérance en toi, et reçois notre louange.

Répons : Gloire à ton nom AEC 261 1 et 3

 

Pénitence:

Faisons-nous petits et humbles devant notre Dieu:

Nous venons à toi, Dieu notre Père pour te demander une seule chose :

Aide-nous à être pour les autres Lumière.

Nous te confessons que souvent, nous avons recherché en premier notre propre bien-être et avons oublié notre voisin. Nous te confessons que nous avons souvent décidé de maintenir nos préjugés à l’égard de ceux qui sont différents de nous, et avons construit des murs qui nous séparent des gens autour de nous qui sont d’une autre religion ou ont des croyances différentes.

L’actualité semble donner raison à ceux qui profitent des événements pour évoquer le choc des civilisations, appel à la haine et à la violence : Crépol, Paris, demain ce sera le 5ème anniversaire des attentats du marché de Noël à Strasbourg, nous ne l’avons pas oublié…

 

Alors oui, Seigneur, nous te confessons que nous sommes réticents lorsqu’il s’agit de prier pour nos ennemis, nous avons pris nos distances par rapport à eux. Nos souffrances nous occupent déjà assez ! Aide-nous à faire un pas vers nos ennemis et à prier pour qu’adviennent des changements dans leur cœur, mais aussi dans les nôtres.

 

Donne-nous des cœurs et des esprits ouverts, pour bien entendre, et aide-nous à rester humbles, à nous laisser guider par ton Esprit Saint sur un chemin de réconciliation, de recherche du bien commun et de la paix.

Moi qui suis dans les ténèbres,  donne-moi ta lumière et ton Amour.

 

Répons : Toi qui es lumière AEC 318/3

                         

Annonce de la grâce :

 

“ Venez et discutons, dit le SEIGNEUR. Si vos péchés sont comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige. S’ils sont rouges comme le vermillon, ils deviendront clairs comme de la laine. (Esaïe 1,18)

Car c’est toi qui offres la consolation, toi qui permets d’oublier l’abattement, toi qui lèves l’obscurité de la tristesse, et transformes les gémissements des lamentations en rires.

Et c’est à toi que nous devons d’être bénis, avec la louange qui retentit jusqu’au ciel, et avec les clameurs de joie de ceux qui nous ont précédés et de leur descendance, d’éternité en éternité. Amen.

Répons : Magnifique est le Seigneur AEC 174, 1+2

 

Temps d’accueil de la Parole – prière d’une maman qui a dû quitter son pays

Prière, lue par  :

Prière d’une mère syrienne de l’Église protestante de Damas qui a dû émigrer.  

Mon cœur est plein d’un véritable amour pour toi, mon Dieu. Mon Dieu, j’invoque ton soutien et ta miséricorde… de loin, de si loin…, d’un lointain glacé, et je lève mes yeux vers un ciel qui n’est pas celui de ma patrie…vers un soleil qui ne réchauffe pas comme le soleil de mon pays. 

Aujourd’hui je me sens comme de nombreuses mères que les circonstances ont conduites loin de leurs bien-aimés : nos enfants qui avalent à grandes gorgées le calice de la souffrance, et la misère tous les jours…une mère qui perd son enfant…

Je soupire après mon pays, un pays dont les roses sont maintenant trempées de sang, et dont le jasmin a été transformé en épines. 

J’aspire au bruit des rues, au son des cloches des églises, aux cantiques chantés qui embrassent les cieux. 

Mon Dieu, tu me connais. Tu t’es tenu près de moi à chaque moment difficile.. Mais je crois entièrement en ton pouvoir pour faire des miracles en guérissant les gens qui sont dans la douleur. Tu as calmé la tempête et apaisé le vent, je prie pour que tu laves les plaies, que tu essuies les larmes et que tu ramènes la paix dans les cœurs. Tu as dit dans la Bible : « n’aies pas peur, je suis avec toi tous les jours et jusqu’à la fin du monde, sois courageux » 

Oui, Seigneur, nous faisons confiance et nous prions, ici et dans tous les lieux où il y a les larmes, le deuil, la guerre. Envoie ton Esprit Saint sur nos familles et rends nous forts pour supporter les épreuves. Apprends-nous à pardonner comme tu as pardonné. 

AMEN

 

Lectures bibliques :

1) Esaïe 63, 15-16.19b

Regarde du ciel, et vois, de ta demeure sainte et glorieuse: Où sont ton zèle et ta puissance ? Le frémissement de tes entrailles et tes compassions ne se font plus sentir envers moi. 

Tu es cependant notre père, car Abraham ne nous connaît pas, Et Israël ignore qui nous sommes; C'est toi, Éternel, qui es notre père, qui, dès l'éternité, t'appelles notre sauveur.

Oh! Si tu déchirais les cieux, et si tu descendais, Les montagnes s'ébranleraient devant toi.

 

Répons : Alléluia

 

2) Lecture de l’Evangile: Luc 21, 25-33

25  « Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles, et sur la terre les nations seront dans l’angoisse, épouvantées par le fracas de la mer et son agitation,

26  tandis que les hommes défailleront de frayeur dans la crainte des malheurs arrivant sur le monde ; car les puissances des cieux seront ébranlées.

27  Alors, ils verront le Fils de l’homme venir entouré d’une nuée dans la plénitude de la puissance et de la gloire.

28   »Quand ces événements commenceront à se produire, redressez-vous et relevez la tête, car votre délivrance est proche. »

29 ¶  Et il leur dit une comparaison : « Voyez le figuier et tous les arbres :

30  dès qu’ils bourgeonnent vous savez de vous-mêmes, à les voir, que déjà l’été est proche.

31  De même, vous aussi, quand vous verrez cela arriver, sachez que le Règne de Dieu est proche.

32  En vérité, je vous le déclare, cette génération ne passera pas que tout n’arrive.

33  Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas.

 

 

CHANT : Seigneur que ton règne admirable AEC 312, 1-3

 

Message

Ce matin, on a du courrier les amis ! Pas un sms ou un mail, quelque chose de bien consistant mais pas évident ou agréable pour autant ! Bienvenue dans l’univers de l’Apocalypse ! Avec une des 7 lettres que l’apôtre a écrites aux communautés chrétiennes.

Il y est, vous le verrez, question de pénitence, de conversion, de réveil. Des mots que nous employons volontiers pour parler aussi de ce temps de préparation qu’est l’Avent ! On y retrouvera même la mention du livre de vie de chez Daniel, évoqué ici avec vous lors du culte de souvenir des défunts.  

 

Lecture dans l’Apocalypse ou Révélation accordée à Jean, au chap. 3, les versets 1-6. ( …)

 

Drôle de sentiment que me fait cette lettre…Presque une lettre de menaces, qui nous enfoncerait un peu plus dans nos bancs déjà pas très confortables…

Un petit contrôle avant d’aller plus loin. Faites comme moi (mains sur les oreilles, on tire)

Ok, c’est bon, des oreilles, ça,  nous en avons !

Second contrôle, vestimentaire cette fois : qui a mis des habits tout blancs ce matin pour venir  l’église, immaculés ? Pas moi !… Oups, plutôt mal barré, le pasteur avec sa robe toute noire…

 

On continue sur la check-list : y en a-t-il parmi nous ce matin « qui sont morts »,  y en a-t-il parmi nous dont les actions ne sont pas parfaites ?», pour reprendre les mots de notre passage.

Ce matin encore, on peut avoir l’impression de se sentir accablés, à moins… A moins qu’on pense, à tort, que ce courrier ne nous concerne pas. Et pourtant, Jean qui avait écrit à l’Eglise de Sardes s’adresse bel et bien ce matin à l’Eglise de 2023, ici à Lingolsheim…

 

En faisant un peu le tri dans sa lettre, j’ai choisi de retenir déjà le premier verbe, la première expression qui ouvre le courrier, peut-être la moins négative aussi :

« Je connais tout ce que tu fais… »

Connaître est un verbe qui signifie « naître avec, naître ensemble ». Connaître suppose dibc une démarche active, vivante, une volonté de naître ensemble pour progresser.

On a un peu oublié l’étymologie de ce mot… Le premier « connaître «  biblique se trouve dès le livre de la Genèse : « Adam connut Eve et ils eurent Caïn et Abel »

Loin de l’époque du jardin d’Eden, George Orwell et son livre « 1984 » mettaient en scène une société minutieusement surveillée et contrôlée : « Big Brother vous regarde et il connait tout ». Parait que nos ordinateurs et téléphones nous écoutent, ils traquent nos déplacements, tout se sait ! Relais téléphonique, carte bancaire, …  tout se sait et le souci majeur est de savoir également ce que fait « celui qui connaît tout de moi » de son savoir, comment il utilise toutes ces données me concernant ! On se sent être vulnérable, à la merci de ces nouvelles intelligences un peu liberticides, il faut bien en convenir…

Bien sûr que cela nous rassure, d’autres seront peut être agacés, mais tous se posent la même question : entre quels mains, sous quels yeux cela tombe-t-il ? Et que font-ils avec ces enregistrements ?

Chers amis,

Pas de doute, Big Brother nous regarde ! Nous sommes enregistrés et surveillés, écoutés et suivis à la trace. Le recensement décrété par les Romains du temps de la naissance de Jésus nous paraît, à côté, être bien peu de chose !

Toujours plus dans notre société, on veut faire rimer « liberté » et « sécurité ».

 

Dans notre texte biblique, Jean, dans sa révélation, prête ces mot à Jésus : « Je connais tout ce que tu fais »  « je vois derrière les façades, je fais tomber le masque de devant ton visage »  je te connais réellement, tel que tu es.

 

Qui peut affirmer que cela lui est complètement égal, et qu’il n’a rien à cacher ?  Qui d’entre nous vit sa vie sans porter jamais de masque ; qui d’entre nous ne prête aucune attention à l’image qu’il génère auprès des autres ?  Qui d’entre nous se sent libre de dire et de faire vraiment ce qui lui plaît ?

 

Des recherches en psychologie ont démontré que les personnes se comportent différemment lorsqu’elles savent qu’elles sont surveillées par l’œil de la caméra… et sans doute que nous faisons partie de ces statistiques. Par contre, il y en a d’autres qui occupent le devant des médias et à qui cela semble bien égal de savoir quelle réaction peuvent provoquer leurs paroles ou leurs gestes. Les reportages sur Complément d’enquêtes sur Depardieu, Hanouna, bientôt sans doute Plazza aussi nous ont fait apparaître des personnes totalement amorales, vulgaires, violentes… Je suis toujours étonné de ce que ces horribles personnages ne soient jamais plus inquiétées que ça pour la justice, ou déjà sanctionné par les téléspectateurs. On continue, une certaine France en tout cas, de les regarder et de les aduler, c’est vrai qu’ils ramènent du fric à leur chaîne sans doute, et sur l’autel du Dieu argent, la morale n’est guère de mise…

 

« Je connais tout ce que tu fais » : voici en tout cas ce que déclare celui qui possède les 7 esprits de Dieu et les 7 étoiles ; celui qui a la sagesse et la toute-puissance, celui qui a crée la terre et les humains, celui qui est le Seigneur de la paroisse du Monde : Jésus le Christ !

 

Et la différence fondamentale entre le Christ et les caméras et médias de notre fin d’année 2023 : c’est que Jésus nous dit ce qu’il voit, en vérité ! Il nous livre son analyse pour nous aider à progresser dans nos vies du chrétiens, au niveau personnel, dans notre foi, à l’échelle de la paroisse où nous voulons nous sentir bien, toujours, ensemble.

« Souviens-toi de ce que tu as entendu et reçu ! Garde fermement ce que tu as reçu. Réveille-toi, change de comportement ! Affermis le reste qui est en train de mourir. »

 

Voilà le chemin de vie sur lequel nous sommes appelés à marcher en tant que communauté, et en tant que chrétien et chrétienne. « Les vainqueurs porteront des habits blancs, je n’effacerai pas leurs noms et j’en répondrai devant mon Père et ses anges », nous a dit le texte de ce matin.

 

En ces temps de fin d’année, sur cette route d’Avent, osons nous rappeler que tout n’est pas mort ! Un renouvellement, une résurrection déjà spirituelle sont promis à ceux qui se tournent vers le Seigneur, à ceux qui lui font confiance pour le présent et l’avenir.

 

Cessons déjà de nous lamenter du présent, cessons d’être nostalgique du passé ! Et commençons par nous réjouir e ce qui est, de ce qui vit et qui grandit dans nos vies personnelles et réjouissons-nous des signes de foi et de fraternité qui grandissent au sein de notre communauté.

 

Ne perdons pas espoir pour notre monde, où chaque geste est scruté, interprété, surinterprété même, comme l’aura été cette erreur présidentielle que d’allumer à l’Elysée la bougie de Hannouka… Sans doute que pour l’Avent 2024, le président allumera la première bougie de la couronne de l’Avent, on surveillera cela de près !

 

Loin du tintamarre de la vie quotidienne, loin des polémiques et de l’envie de nuire,

que ce temps de l’Avent soit pour nous une nouvelle invitation à écouter les mots de la Parole de Dieu.

 

Le Seigneur est proche, sa venue est annoncée au peuple, les hommes et les femmes de bonne volonté sont prêts à le rencontrer et à l’accueillir.

 

CHANT : Seigneur que tous s’unissent AEC 303, 1-3

 

Annonces- Offrande

 

Prière d’intercession :

Seigneur notre Dieu, c’est ta présence que nous te demandons

non seulement pour cet instant de prière, mais pour toute notre vie.

Nous avons besoin de sentir que tu es là. Que tu nous accompagnes, que nous ne sommes pas seuls, abandonnés à nous-mêmes et à nos désespérances.

Donne-nous de porter dans nos cœurs ta lumière et ta chaleur, ton amour et ton pardon.

 

Fais renaître sans cesse en nous le désir de te servir humblement et joyeusement. Donne-nous les forces nécessaires pour notre tâche quotidienne. Dans les difficultés et les épreuves de la vie, apporte-nous ton réconfort.

Dans nos doutes et nos peurs, ouvre-nous à l’espérance et à la confiance

Dans nos querelles et nos divisions, accorde-nous ton pardon et fais-nous retrouver l’unité.

 

Ce n’est pas seulement auprès de nous mais auprès de tous les hommes que nous te demandons d’être présent, des jeunes, des moins jeunes, des croyants fervents et de ceux qui ont du mal à croire. Nous te prions pour tous ces autres, si différents et pourtant si proches de nous.

Là où il y a la guerre, le mépris, la persécution, la haine, que ton Esprit soit présent et qu’il opère. Nous pensons en particulier à nos sœurs et frères en Arménie, Syrie, Irak, Palestine, Israël, Liban ;

Que ton Evangile rayonne sur toute la terre et que partout ton Saint-Esprit  donne de l’espérance pour des lendemains plus beaux.

Par   Jésus-Christ notre Seigneur qui nous appris à te dire :

Notre Père

 

CHANT Quand s’éveilleront nos cœurs AEC 315/3

 

Envoi : Toi mon frère, ma sœur, Tu es mon autre. Tu as besoin de ma compréhension, de ma prière. Toi, l’autre que moi, tu es celui ou celle qui me grandit, tu es un cadeau de l’amour du Christ. Toi, l’Autre que moi, tu es celui ou celle par qui Dieu s’exprime.

Bénédiction et postlude

73 vues
bottom of page